Une collaboration qui permet à l'école de disposer d'une nouvelle aire de jeux

Cases

Une bonne dose de patience et de persévérance

Le terrain de jeu de l'école primaire chrétienne De Regenboog (L'arc-en-ciel) de Borne, Pays-Bas, ne respectait pas les normes européennes. Cela a signifié le retrait du matériel de la zone en 2002. Deux ans et deux mois plus tard, une toute nouvelle cour d'école avec trois équipements attrayants est apparue à la place de l'ancien terrain de jeu. «Il aura fallu beaucoup de patience et de persévérance, non seulement de la part de l'école, mais aussi des parents et des enfants. Mais le résultat parle de lui-même ! » Ce redéveloppement a mis longtemps à prendre forme.

Parfois, c'était une question de deux ou trois centimètres, de trop ou pas assez. À la fin de l'année 2002, l'école a reçu un rapport négatif. L'équipement devait être démoli. D'après le professeur principal Joos Ormel, « Il était trop vieux et nous devions le remplacer, mais l'école n'avait pas les fonds pour cela. La première chose que nous ayons faite fut de contacter le conseil. Notre cour d'école est publique et accessible en dehors des heures de cours. De ce fait, le conseil en est co-responsable. »

M. Ormel fut informé qu'aucun fonds n'était disponible. Au lieu de baisser les bras ou de se plaindre, lui et le conseil des gouverneurs se sont mis en action et ils ont formulé un plan. « Nous nous sommes réparti les rôles : la collecte de fonds et les pressions étaient de ma responsabilité et le conseil des gouverneurs a créé un comité qui a rédigé un programme annuel d'activité de collecte de fonds. »

Un des membres du comité, Alicie Passies, siège également au conseil des gouverneurs et elle est mère de quatre enfants. « Ce n'est pas très agréable de voir vos enfants jouer dans cette cour vide. » Ils jouaient principalement à chat perché, aux gendarmes et aux voleurs ou avec des petites balles qui ont grandi au fil du temps ... » M. Ormel ajoute : « Jouer dans un endroit sans relief peut être ennuyeux. J'avais remarqué que le terrain de jeu générait des bagarres. Jouer est important, surtout entre les heures de cours. Les enfants doivent être capables de se laisser aller, de se défouler et de renouveler leur énergie. Ceci est uniquement possible en jouant ensemble gentiment, en escaladant, grimpant, se suspendant et se cachant. Heureusement, cela fonctionne en deux dimensions. »

Un plan pour l'aire de jeux

Pendant que la collecte de fonds battait son plein et que les activités comme la réalisation et la vente de calendrier, l'organisation d'une kermesse et des compétitions de natation sponsorisées étaient organisées, le professeur principal a demandé à quatre fournisseurs de créer un plan pour l'aire de jeux, afin de déterminer ce qui était possible. « Nous étions partis sur l'idée du bois, mais nous avons dû abandonner l'idée, car cela nécessite beaucoup d'entretien. En tant qu'école, nous ne pouvions pas nous le permettre. Nous devions également faire un choix : trois types équipements, un pour chaque groupe d'âge et malheureusement aucun accessoire comme des bancs. »

Un professeur branché

Les enfants furent uniquement impliqués dans le processus de décision, une fois les possibilités déterminées. M. Ormel a eu cette formule : « Vous ne pouvez pas agiter une carotte devant eux, surtout s'ils ont dû attendre aussi longtemps. Nous avons impliqué les enfants de l'école et les enfants du quartier à une étape très tardive. Ensuite, l'équipement est arrivé très rapidement et tout le monde était content. Mais vous ne pouvez pas oublier que vous êtes une école. Ce fut une procédure incroyablement longue, vous devez faire preuve d'une grande patience et continuellement motiver les troupes. À un moment, les parents avaient dessiné une voie de chemin de fer et une fenêtre dans la cour. Les enfants avaient également participé. »

Les enfants méritent l'équipement

Sten Hulsink (9 ans) et Rutger Smits (8 ans) sont au CM1. Pendant deux ans, ils ont joué dans une cour vierge de tout jeu. Ils se sont bien amusés, mais pas autant qu'avec le Galaxy Asterope. Rutger dit, « Vous pouvez y jouer à cache-cache, vous suspendre et escalader. » Sten dit qu'il peut vraiment se défouler sur ce type d'équipement. Cela a coûté une jolie somme, mais ils ont également contribué : « J'ai nagé très rapidement, 31 longueurs en une demi-heure. » En plus de nager, les enfants ont mis la main à la pâte pour la kermesse.

Conseils et expérience pratique de l'école De Regenboog

  • Impliquer le conseil des gouverneurs et les parents dans le projet
  • Créer un comité et concevoir un plan (annuel) d'activités de collecte de fonds
  • Déterminer ce que vous pouvez faire vous-même, par exemple, des travaux préparatoires
  • Attribuer les fonds
  • Avoir une grande dose de patience et de persévérance

Souhaitez-vous un complément d'information au sujet des aires de jeux uniques ? Rendez-vous sur le site www.KOMPAN.com, où vous pourrez vous inscrire à notre lettre d'informations et vous tenir informé des dernières nouvelles sur les jeux pour enfants et aires de jeux.

Faits en bref
Lieu : Borne, Pays-Bas