Voir la récréation des enfants d'un œil nouveau

Cases

Une récréation « normale » dans une école très spéciale.
Les enfants atteints de longues maladies apprennent et jouent à l'école Open Air Schoool de Breda

L'école Open Air School (OLS) de Breda est l'une des plus grandes écoles pour les enfants atteints de longues maladies (écoles LZK) aux Pays-Bas. Avec son équipe, le directeur Jules Van der Horst supervise plus de 160 enfants de la région qui souffrent de différentes maladies chroniques comme l'asthme et l'épilepsie. Toutefois, l'école accepte également les jeunes atteints du cancer et tous les enfants souffrant de longues maladies physiques qui ne peuvent pas aller à normalement l'école. Cela fait de l'école un lieu quelque peu atypique pour apprendre et jouer, bien que M. Van der Horst indique que cela est tout à fait normal concernant les jeux des enfants.

Jouer «normalement»

« En substance, les enfants atteints de maladies chroniques ne jouent pas différemment de tous les autres enfants, nos aires de jeux sont donc tout à fait normales. Qui plus est, il est très important de permettre à ces enfants de jouer aussi normalement que possible, afin qu'ils se développent exactement de la même manière que les autres enfants. Mais nous devons également nous dire que certains élèves n'ont jamais appris à jouer avec d'autres enfants, parce qu'à l'hôpital, ils étaient uniquement en contact avec des adultes. Certains de nos enfants n'ont même jamais joué à l'extérieur avant. Nous devons donc exercer une surveillance accrue, mais qui doit être très discrète. Sur les différentes aires de jeux, il est principalement question de plaisir. »

Plan directeur en collaboration avec l'Institut Play de KOMPAN

Jouer est plus important pour le développement socio-émotionnel d'un enfant atteint d'une maladie chronique que pour un enfant sain. Mais M. Van der Horst n'avait jamais disposé des ressources financières nécessaires pour créer une aire de jeux idéaux avant que la fondation « Enfants malades en mouvement » n'adopte toutes les écoles LZK au Pays-Bas. Cela a mené à un plan directeur dans lequel KOMPAN a développé une vision de jeu unique au sein de l'OLS de Breda par la mise en œuvre d'un plan d'aménagement conçu avec soin. Selon M. Van der Horst, les besoins des enfants sont au cœur de ce plan. « Ils ont étudié de très près la manière dont nos enfants jouent, ils ont effectué de nombreux entretiens et ils ont créé une multitude de modèles. Cela a finalement abouti à un plan d'agencement avec différents « espaces de jeu » dans lesquels tous les enfants peuvent trouver leur propre place. À partir ce plan KOMPAN a créé une brochure pour toutes les écoles LZK, et avec le soutien financier de parrains, y compris la Fondation Timbre-Poste pour les enfants, toutes les écoles ont fait l'acquisition de nouveaux équipements de jeu étape par étape.

 Chacunàsa place

Pour l'Open Air School de Breda, le Plan directeur se composait d'une aire de jeux, d'une zone de jeux centrale et de différentes aires de jeux autour du bâtiment de l'école et dans la cour. Les aires de jeux se composent des équipements des gammes Galaxie et Nature de KOMPAN. Selon M. Van der Horst, le design est très logique : « les petits jouent un peu plus près de l'école, et, par conséquent, le jeu devient un peu plus aventureux dans les aires de jeux un peu plus éloignées du bâtiment ou au milieu des arbres. C'est là que vous trouverez surtout les enfants plus âgés. Mais il est évident qu'il est agréable que les enfants trouvent leur propre chemin, et vous pouvez faire tout ce que vous voulez ici : ramper, courir, grimper, glisser, construire des cabanes, jouer au football et ainsi de suite. Il y a quelque chose à faire pour tout le monde sur l'aire de jeux ». M. Van der Horst ne parle pas seulement de ses propres élèves, car en dehors des heures scolaires, la cour d'école est ouverte à tous les enfants du quartier.

Le développement par le jeu

Plan directeur ou pas, à première vue, la cour de récréation de l'Open Air School ressemble à celle de toutes les autres écoles - et c'est précisément comme cela que M. Van der Horst voit les choses. « Nous sommes une école spéciale, mais tout doit avoir l'air aussi normal que possible ici. Beaucoup de nos enfants ont vu suffisamment d'hôpitaux de l'intérieur. En effet, les parents pensent que c'est génial de voir leurs enfants à développer dans un joli environnement non médical. Et c'est précisément l'objet de cet endroit : aider les enfants à se développer normalement. »

Faits en bref
Lieu : Breda, Pays-Bas